Rapport de mission : "information scientifique et technique" NOUAKCHOTT février 2015 - E. LEMARIE

RAPPORT DE MISSION

 

 

à Monsieur le Professeur Khaled Zeghal

Doyen honoraire de la Faculté de Médecine

Université de Sfax (Tunisie)

Président de la CIDMEF

 

à Monsieur le Professeur Jean-Claude Rolland

Doyen honoraire de la Faculté de Médecine

Université de Tours (France)

Directeur Général  de la CIDMEF

 

A Monsieur le professeur Ahmedou ould Haouba

Président de l’Université des Sciences, de Technologie et de Médecine (USTM)

de Nouakchott  (Mauritanie)

 

A Monsieur le Professeur Sid’Ahmed Mogueya

Doyen de la Faculté de Médecine

Nouakchott Université USTM (Mauritanie)

 

A Monsieur Yves Mercier

Attaché de coopération

Service de coopération et d’Action culturelle

Ambassade de France à Nouakchott

 

A monsieur Pascal  Durant - Carrier

Coopération Française,

Chef  de Projet Renforcement de la gouvernance et des formations professionnelles de l’USTM

 

 

 

 

RAPPORT DU SEMINAIRE

« INFORMATION SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE »

 

FACULTE DE MEDECINE DE NOUAKCHOTT

République Islamique de Mauritanie

 

16 au 20 février 2015

 

Professeur Etienne Lemarié

Faculté de Médecine de l’Université de Tours (France)

Co-président du conseil scientifique de la CIDMEF

 

A/ Justification et buts du séminaire

La Faculté de Médecine de Nouakchott est une des composantes de l’Université des Sciences, de Technologie et de Médecine de Nouakchott (USTM). C’est une jeune faculté crée en 2006 et qui a succédé à l’Institut National des Spécialités Médicales créé en 1997. La faculté termine, en 2015, le cycle de la première promotion. Le Doyen Sid’Ahmed Mogueya est un membre actif de la CIDMEF. Il a souhaité l’appui de la Coopération Française et de la CIDMEF pour renforcer la gouvernance et développer la pédagogie. Il a également souhaité former ses enseignants à l’accès à l’information scientifique et technique et à la rédaction médicale.

L’Afrique est le continent où une véritable révolution technologique est en train de s’opérer. La croissance du téléphone mobile et le développement d’internet sont les plus forts au monde. La Mauritanie est en phase avec ce développement. L’USTM de Nouakchott a une connexion internet de 34 Mb. La Faculté de Médecine est équipée d’une salle informatique de 30 postes. Tous les enseignants et la majorité des étudiants possèdent un ordinateur, un téléphone mobile et un accès internet.

La technologie est donc au rendez vous. Il reste à l’utiliser au mieux pour l’enseignement médical, le développement professionnel et la recherche.

En médecine, l’objectif concernant l’accès à l’information scientifique et technique (IST) peut se résumer à « tout et tout de suite ». C’est le sens du programme « soutien numérique » développé par la CIDMEF avec le soutien de l’AUF : quel que soit le lieu d’exercice et à toute heure, l’étudiant en formation et le médecin doivent avoir accès :

  • Aux applications numériques d’aide au diagnostic et à la thérapeutique utiles au lit du malade.
  • Aux cours théoriques numérisés et dispensés par les enseignants locaux mais aussi du monde entier, tels que de France, du Québec ou du Maghreb.
  • Aux documents numérisés issus  de la littérature médicale.  

Si la technologie existe, si les ressources existent, il faut toutefois que les enseignants soient formés à leur accès, qu’ils participent à leur création pour un usage local et qu’enfin ils participent au développement de la recherche.

Le but du séminaire "Information scientifique et technique, rédaction médicale" se résume en trois points:

  • Comment accéder à l'IST (bibliographie, bases de données)
  • Comment stocker les données et constituer sa bibliothèque personnelle et des bibliothèques communautaires (Zotero)
  • Comment rédiger un projet de recherche et un article scientifique.

B/ Organisation du séminaire

Le séminaire s’est déroulé sur 4,5 journées.

Horaires :

Le matin de 8H30 à 12H30 avec une pause d’une vingtaine de minutes en milieu de matinée ; l’après-midi de 14H30 à 17H.

La Faculté de Médecine de Nouakchott possède une salle informatique parfaitement fonctionnelle de 25 postes, avec accès internet. Il a été possible d’accueillir 50 participants, soit deux par poste, ce qui représente la moitié des 92 enseignants de la faculté.

C/ Programme réalisé

J1 (16 février)

  • Présentation des objectifsdu séminaire

Exposé et discussion sur la recherche documentaire. La recherche documentaire est une démarche systématique qui consiste à identifier, récupérer et traiter les données publiées. Cette identification des informations est une étape indispensable à toute synthèse des connaissances et revue de la littérature dans le domaine médical. Cette démarche doit être la plus pertinente possible et atteindre l’exhaustivité. Elle nécessite une parfaite connaissance des différentes sources d’information, la maîtrise des outils et des stratégies de recherche.

Déjeuner à la faculté.

13H Séance inaugurale avec le professeur Ahmedou ould Haouba, Président de l’Université des Sciences, de Technologie et de Médecine USTM de Nouakchott, le Doyen Sid’Ahmed Mogueya, Etienne Lemarié et la télévision nationale.

  • Présentation et travaux pratiques sur la base de données Pubmed, principal moteur de recherche de données bibliographiques pour la biologie et la médecine, développé par le National Center for Biotechnology Information (NCBI) et hébergé par la Bibliothèque nationale de médecine américaine du National Institutes of Health.

J2 (17 février)

Journée consacrée à Zotero. Zotero est un logiciel bibliographique qui permet de :

  • Créer et gérer une base personnelle de références bibliographiques.
  • Saisir manuellement ou importer automatiquement des références depuis des catalogues, des bases de données bibliographiques.
  • Extraire les données bibliographiques (references, texte).
  • Intégrer des références dans un document Word: citations dans le corps du texte, notes de bas de page, bibliographie à la fin du texte et générée automatiquement.
  • Partager, collaborer et diffuser ses références.

J3 (18 février)

  • Poursuite des travaux sur Zotero. La mise en place se révèle assez complexe. Le téléchargement du logiciel pose des difficultés. Il faut s’assurer que tous les participants ont franchi toutes les étapes sur leur ordinateur personnel.
  • Reprise des travaux sur la recherche bibliographique Pubmed.

Présentation de la base Cochrane. Fondée en 1993, la Collaboration Cochrane est une organisation internationale, indépendante à but non lucratif, qui a pour but d'apporter des informations actualisées de haute qualité sur l'efficacité des interventions en santé. Elle regroupe à ce jour plus de 28 000 collaborateurs (professionnels de santé, chercheurs et patients) dans 100 pays dans le monde.

La Collaboration Cochrane produit et diffuse des revues systématiques sur l'évaluation des interventions en santé, qui sont publiées mensuellement en ligne dans la Bibliothèque Cochrane (The Cochrane Library). La Bibliothèque Cochrane et les revues systématiques Cochrane constituent le produit principal de la Collaboration Cochrane.

Présentation et usage de CISMef. CISMeF, Catalogue et Index des Sites Médicaux de langue Française, est un portail qui recense les principales ressources institutionnelles de santé francophones disponibles sur internet.

Son objectif : assister les professionnels de santé et le grand public dans leurs quêtes d'informations sur le Web. Son accès est gratuit.

Créé par le CHU de Rouen en 1995, CISMeF s'est imposé comme le site de référence dans la santé et les sciences médicales francophones.

J4 (19 février)

  • Comment rédiger un article scientifique

Après midi 

Initiation à la médecine factuelle (Evidence Based Medicine).

La se définit comme « l'utilisation consciencieuse, explicite et judicieuse des meilleures données disponibles pour la prise de décisions concernant les soins à prodiguer à chaque patient, [...] une pratique d'intégration de chaque expertise clinique aux meilleures données cliniques externes issues de recherches systématiques ». On utilise plus couramment le terme anglais Evidence-Based Medicine (EBM) et parfois les termes médecine fondée sur des preuves ou médecine factuelle. Ces preuves proviennent d'études cliniques systématiques, telles que des essais cliniques randomisés, des méta-analyses, éventuellement des études transversales ou de suivi bien construites.

J5 (20 février)

  • Synthèse des journées de formation

Evaluation du séminaire et suite à donner.

 

D/ Synthèse du séminaire 

Comme le reflète l’évaluation, le séminaire a été jugé très utile par les participants.

Pour que les enseignants de la faculté constituent un véritablecorps professoral hospitalo-universitaire aux triples fonctions d’enseignants, de soignants et de chercheurs, il faut qu’ils acquièrent une véritable capacité d’accès à l’IST, qu’ils sachent rédiger un projet de recherche, le mettre en œuvre et publier les résultats. Cet objectif ne peut pas être atteint après un simple séminaire de 5 jours. Les participants au séminaire ont pu comprendre comment accéder à l’IST sans toutefois acquérir suffisamment de pratique (Cf annexe 1 sur l’évaluation). Ils ont pu constituer leur propre bibliothèque Zotero mais des problèmes techniques sont encore à surmonter. Ils ont acquis les bases de la rédaction médicale sans pouvoir les mettre en pratique.

E/ Recommandations de l’expert 

Si l’on reprend les trois objectifs initiaux de ce séminaire :

1. Accéder à l'IST (bibliographie, bases de données)

Plusieurs enseignants ont un niveau de compétences suffisant pour organiser une formation complémentaire sur place. Il est possible d’organiser des ateliers de recherche bibliographique avec des enseignants de Nouakchott comme superviseurs.

2. Stocker les données et constituer sa bibliothèque personnelle et des bibliothèques communautaires (Zotero)

Les enseignants presents se sont acharnés à mettre en place Zotero sur leur ordinateur car cet outil leur a paru très utile. Une réunion intrafacultaire de deux heures serait utile pour faire le point sur les difficultés qui persistent.

3. Rédiger un projet de recherche et un article scientifique.

Ce point est plus critique. Il faudrait d’abord définir les objectifs intrafacultaires en matière de recherche et de publications. Une commission serait utile pour piloter cette réflexion.

Les pistes pouraient conduire à une hiérachisation des priorités:

  • Quell type de recherche (clinique, épidémiologique)? Avec l’appui en particulier de CIDMEF-Sciences, un noyau d’enseignants devrait être capable d’initier des travaux de recherche clinique et épidémiologique, embryon d’une véritable recherche universitaire plus structurée.
  • Quel mode de publication (accéder aux revues étrangères, bulletin local, revue locale)?

F/ Remerciements

Au Président Ahmedou ould Haouba de l’Université des Sciences, de Technologie et de Médecine de Nouakchott (USTM) pour son accueil et sa disponibilité.

Au Doyen Sid’Ahmed Mogueya pour son accueil très chaleureux et son aide très précieuse.

Au personnel de la Faculté qui a assuré avec une grande efficacité la logistique.

A Monsieur Pascal Durand–Carrier, Chefde Projet Renforcement de la gouvernance et des formations professionnelles de l’USTM

A Mr Alain Carayon, conseiller à l’INVH de Nouakchott, ancien conseiller du ministre de la santé, qui avait initié cette réflexion sur la formation avec le Doyen Mogueya.

 

 

Annexe 1

Evaluation du séminaire

Trois questions ont été posées aux participants : quels sont les points forts du séminaire ? Quels sont les points faibles ? Quelles sont vos suggestions ?

32 grilles remplies ont été recueillies.

 

Question 1 : quels sont les points forts du séminaire ?

Acquisition des bases dela recherche bibliographique (objectif atteint pour beaucoup), d’une bibliothèque numérique Zotero, de la rédaction médicale ((objectif atteint pour beaucoup).

Question 2 : Quels sont les points faibles ?

Manque d’exercices pratiques pour la recherche bibliographique et la rédaction médicale +++

Agenda mal défini.

Manque de pratique d’internet +++

Coupures internet et débit insuffisant +++.

Trop de bruit ; manque d’attention des participants +++

Manque de disponibilité des participants pour un séminaire de 5,5 jours. Horaires trop longs.

Niveau trop modeste en matière de recherche

Question 3 : Quelles sont vos suggestions ?

Plus de séances pratiques +++

Moins de poses.

Continuer la formation (sur un week-end) +++

Apprentissage de l’anglais.

Aider les médecins à construire des programmes de recherche

Mettre en place une revue

Mettre en place une commission recherche et rédaction pour les publications et les thèses.